Memento mori!

 En cliquant ici, vous entendrez le fichier de cette partition, séquencé par Christophe D.

Ce lied (1951) de Reling sur un texte d'Adolf Braun, intitulé Memento mori ! (souviens-toi que tu vas mourir), figure sous le n° 34 (page 54) dans le Liederbuch (1958) de la Loge (fondée en 1816) Zur fränkischen Krone de Cobourg.

Sauf erreur,il est extrait de son cycle de lieder Freimaurerische Festgesänge. Ein Liederzyklus für das Maurerjahr, paru en 1963 à Francfort.

 

 

 

Tableau de Loge au Régime Ecossais Rectifié

 

 

Memento mori!

Ernst und feierlich

1. Eure Reisen sind beendet, eure Arbeitshände ruhn und zu höherm Sinn vollendet seid ihr toten Brüder nun. Nach des irdschen Tempels Bau'n [: dürft ihr nun den ew'gen schau'n. :]

2. Die ihr hier mit uns gewondelt in dem Licht der Erdenbahn, seid nun selbst zum Licht verwandelt, das euch nicht erlöschen kann. Und dies Licht zeigt euch verklärt, [: was uns noch zu seh'n verwehrt. :]

3. Soll'n wir um die Brüder trauern, die wir nicht mehr bei uns sehn? Die nach winkelrechtem Mauern nun an Gottes Säule stehn? Nein! denn vor des Meisters Thron [: harrt auf sie der Arbeit Lohn :]

4. Doch in liebendem Erínnern schauen wir der Brüder Bild, und wir sind in unserm lnnern von dem einen Wunsch erfültt: Herr! Wenn einst des Aug' uns bricht, [:schenk auch uns der Wahrheit Licht! :]

Memento mori !

Avec sérieux et solennité

1. Vos voyages sont terminés, vos mains d’ouvriers se reposent et désormais, Frères décédés, soyez parfaits, au sens le plus noble du terme. Après avoir construit le Temple des Hommes, vous pouvez maintenant contempler l’éternité.

2. Vous qui, ici, parmi nous, êtes mis en lumière par la clarté du jour terrestre, devenez vous-mêmes lumières inextinguibles, transfigurés par ce qui ne nous est pas encore accessible.

3. Devons-nous pleurer nos frères que nous ne voyons plus parmi nous ? Eux qui maintenant se dressent, tels des Maçons à l’ordre, en divines colonnes ? Non ! Devant le trône du Maître les attend leur salaire.

4. Des souvenirs aimants composent l'image admirable de nos Frères et en notre for intérieur nous sommes comblés par ce voeu réalisé : Seigneur ! Si devait faillir notre clairvoyance, donne-nous aussi la Lumière de la Vérité !

Freimaurer Kantaten & Lieder

Retour au sommaire des chansons du XXe siècle :

Retour au sommaire du Chansonnier :