Stiftungsfest

Schaut, Brüder! hin in jene Zeiten

(anniversaire de la Loge)

Cliquez ici pour entendre le fichier de cette partition, séquencé par Christophe D.

Nous avons trouvé ce lied de Löwe, dont l'incipit est Schaut, brüder, hin in jene zeiten, au n° 13 (p. 22) de l'Auswahl von Freimaurer-Liedern mit Melodien daté de 1818 par Google (mais nous avons des raisons sérieuses de douter de cette datation, puisque ce recueil contient un lied de Neithardt datant de 1832).

La célébration annuelle de la fondation de la Loge (Stiftungsfest) est une tradition solidement implantée en Allemagne.

Nous ne connaissons pas d'autre mise en musique de ce texte (qui figure dans l'un ou l'autre chansonnier maçonnique, dans le chapitre Stiftungsfest), dont nous n'avons trouvé aucune trace de l'origine.

Schaut, Brüder! hin in jene Zeiten, 
Wo dieses Tempels Bau erstand; 
Laßt das Gedächtniß euch geleiten 
In der Erinn'rung Zauberland, 
Und weiht mit Liebe, weiht mit Dank
Den Stiftern einen Lobgesang.

Sie traten ernst und kühn zusammen
Das Auge hoffend himmelwärts, 
Und reiner Liebe heil'ge Flammen 
Durchglüheten der Brüder Herz: 
Da ward der erste Stein gelegt, 
Der jetzt den schönen Bau noch trägt.

Gleicht ihnen, Brüder, stets an Muthe, 
An Lieb' und Treu' und Thätigkeit, 
Wirkt fort als Maurer für das Gute, 
Ihr schafft für die Unsterblichkeit: 
Denn was ihr Edles hier gethan —
Dort rechnet's euch der Meister an.

Am hehren Feste schwört auf's Neue 
Dem heil'gen Orden Festigkeit, 
Schwört euren Brüdern feste Treue 
Und strebt nach höh'rer Würdigkeit; 
Ist euer Werk vollendet dann,
Heil, Heil! euch, es war wohlgethan!

Mes Frères, souvenons-nous du temps
Où se réalisa la construction du Temple.
Laissons nos pensées se laisser guider
Par le souvenir de cette époque merveilleuse ;
Et célébrons avec amour, avec reconnaissance,
Par un hymne de louanges chaque Frère fondateur.

Ils se sont unis avec sérieux et ardeur,
Les yeux plein d‘espoir tournés vers les cieux,
Le cœur de chaque Frère brûlant
D'amour par une flamme sacrée.
C’est alors que fut posée la première pierre,
Qui jusqu’à ce jour porte cette belle construction.

Comme eux, mes Frères, faisons preuve de courage,
D’amour, de fidélité et agissons !
Continuons en Maçons à travailler pour le bien ;
Ainsi nous prospérerons pour l’éternité :
Car ce qui se fait ici de noble,
Plus tard à chacun de nous sera porté en compte par le Maître.

Sur ces respectables fondements, réitérons notre engagement 
De maintenir la stabilité de notre Ordre sacré.
Jurons à nos Frères une indéfectible fidélité,
Et visons à la plus haute honorabilité ;
Lorsque notre œuvre est accomplie, alors
Honneur, honneur à nous pour le travail bien fait.

Freimaurer Kantaten & Lieder

Retour au sommaire des chansons diverses du XIXe :

Retour au sommaire du Chansonnier :